Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Romans Policiers, Thrillers, Polar - Meilleures Ventes Polar

NOREK OLIVIER - ENTRE DEUX MONDES

ENTRE DEUX MONDES

NOREK OLIVIER

Editeur : MICHEL LAFON
Date de parution :

ean : 9782749932262

19,95 €
Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences.

On en parle dans cette vidéo

On vous donne notre avis

Mais non, vous n'avez rien d'autre à faire cet après midi que lire ENTRE DEUX MONDES d'Olivier Norek. Vous voulez savoir pourquoi ? Lisez la suite... Voilà plusieurs mois que je trépigne en attendant de pouvoir découvrir les premiers mots du nouveau livre d'Olivier Norek. Parce que c'est ainsi... ses récits sont aussi addictifs qu'une bonne série TV et on n’en est jamais rassasié. D'abord, parce que son écriture très visuelle fait qu'en quelques phrases les images se mettent en place dans notre esprit, claires, violentes et belles. Mais aussi parce qu'on sait qu'il va nous révéler "un truc de fou", une vérité aussi énorme qu'elle est cachée et que ça, ce n’est pas de la fiction. Et enfin parce, qu'il va s'emparer de nos émotions avec une facilité déconcertante, les faire monter sur un grand huit gigantesque et nous les projeter en pleine poitrine à deux cent à l'heure... Et elle est là aussi notre addiction ! Même si je sais qu'à la dernière page, il me faudra quelques heures... jours... semaines.... pour reprendre mon souffle ! Alors voilà, l'instant jubilatoire est arrivé et commence dès que l'on touche la couverture "peau de pêche" (belle réussite) et embarque ainsi dans le wagonnet de ce grand huit qui grimpe, grimpe encore, et fait monter la tension... Je lis l'avant propos et referme le livre. Enorme torsion dans le ventre. Je respire. Je suis au point culminant du manège, avec une furieuse envie de descendre, mêlée aux premiers picotements de l'adrénaline qui commence à couler dans mes veines. Agrippée à la barre de sécurité, je me prépare pour la plongée qui s'annonce vertigineuse ! C'est parti. Les émotions s'impriment au fur et à mesure des pages... Je ne peux plus m'arrêter de lire. Me voilà, cachée dans un hangar en Syrie, puis sur un zodiac traversant la méditerranée de nuit et enfin, déambulant dans les allées étroites de la jungle de Calais. Ce n'est plus un mot, un concept lointain dont parlent les médias, c'est soudain une matérialité que je vois comme si je la visitais en réalité virtuelle. Ces personnages touchants... "ils échouaient ici, comme l'écume des conflits de l'Afrique et du Moyen Orient". Tout est dit de leurs rêves, leurs renoncements, de cette loi de la jungle pour tout quotidien, de notre oubli de leur existence et des contradictions administratives. Et puis je rencontre un "sale flic" et des "sales gosses" comme on les aime et qui m'émeuvent plus que de raison. L'histoire me secoue, me chamboule, me révolte... mais bon, c'est peut être ça que j'aime finalement ? Me laisser emporter par cette plume de fer dans un gant de velours. Et au détour des pages, sentir déferler en moi des sentiments contradictoires de honte entortillée d'une affection irraisonnée. Alors évidemment... Vous me direz : " Aller se cogner le nez dans la boue de la jungle de Calais... Bof ! " Et pourtant vous auriez tort, car c'est un voyage sobre et somptueux et le plus sûr moyen de se réhumaniser. Si si vous verrez ! Il est bon de regarder en face les petites taches qui parsèment notre monde aseptisé et un peu trop rassurant pour être tout à fait honnête. Mais vous n'avez rien à craindre, l'auteur a toujours l'âme d'un flic et il vous tient la main en toute bienveillance et vous accompagne jusqu'à l'arrêt complet du train. Et si Marina Carrère d'Encausse (j'ai souvent repensé à Une femme blessée pendant toute ma lecture) et Olivier Norek sortent le même jour un livre au titre évocateur et pratiquement identique, ce n'est assurément pas un hasard, mais bien le signe que ces deux auteurs font preuve d'une belle acuité pour notre époque, car actuellement, nous sommes tous "entre deux mondes" et tiraillés. Chacun à leur manière, ils nous permettent d'en prendre totalement conscience et peut être par là même, de débuter un processus de réunification avec notre humanité disloquée. PS : Petite pensée pour les éditions Michel Lafon qui n'ont pas manqué d'audace (pour être polie) en publiant ce livre dont nous avions tant besoin. Merci. Marie H. Verdel pour Les Deblogueurs

Du même auteur

SURTENSIONS
19,95 €
Ajouter au panier
CODE 93
7,50 €
Ajouter au panier
TERRITOIRES
7,50 €
Ajouter au panier
CODE 93
18,95 €
Ajouter au panier
SURTENSIONS
7,90 €
Ajouter au panier
Territoires
18,95 €
Ajouter au panier
ENTRE DEUX MONDES
23,50 €