Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Pleiade Pleiade


JOURNAUX DE GUERRE T.1 (1914-1918) ET T.2 (1939-1945)

JUNGER, ERNST

Tome I :«Un jeu magnifique et sanglant auquel les dieux prenaient plaisir» : on songe à Homère et à la guerre de Troie
voir la fiche du livre
120.00 €

OEUVRES ROMANESQUES COMPLETES - VOL02

VIAN, BORIS

Cela commence bien pour Vian, l'écrivain. Queneau aime Vercoquin et le plancton. Gallimard accepte ce premier roman puis un deuxième, L'Ecume des jours. Sartre reçoit l'auteur aux Temps modernes, où paraîtront ses " Chroniques du Menteur ". J'irai cracher sur vos tombes fait scandale - un vrai scandale, du premier coup, celui que tant d'artistes attendent en vain toute leur vie... Et pourtant, cela ne prend pas. Les seuls romans de Vian qui connaissent le succès de son vivant sont ceux qu'il signe Sullivan. Les autresne trouvent pas leur public. Le dernier, L'Arrachecoeur, sept ans à peine après Vercoquin, est un ultime échec. Vian en conclut que sa destinée ne sera pas littéraire. Il renonce au roman. Sa célébrité est alors à son comble, pour d'autres raisons. " Oh ! je fais dans pas mal de choses, n'adjudant ; ingénieur, auteur, traducteur, musicien, journaliste, interprète, jazzologue, et maintenant directeur artistique d'une maison de disques. - Ouais... je vois... " répond l'adjudant, " bon à tout, bon à rien... " Le personnage de Vian - trompinette, tourniquette et cor à gidouille - prend beaucoup de place, il est vrai, jusqu'à masquer en partie son oeuvre. Résultat : au lendemain de sa mort prématurée, la plupart de ses livres " littéraires " sont introuvables. Le succès viendra plus tard, au rythme des rééditions posthumes, et il sera accompagné d'une certaine reconnaissance. Mais prend-on vraiment l'écrivain au sérieux ? L'imaginaire de Vian déconcertait ses contemporains. On a parfois l'impression, aujourd'hui, que son humour embarrasse les nôtres. C'est ainsi ; Vian trouvait le sérieux risible et voyait dans le rire une chose sérieuse. Dans son arbre généalogique littéraire figurent les noms de Rabelais, Swift, Carroll, Jarry, Queneau. Cette édition réunit les romans, les nouvelles et les scénarios de Boris Vian, ainsi qu'un choix de textes brefs qui, bien que non fictionnels (encore que certaines chroniques soient fort " romancées "), éclairent son univers imaginaire. Précisément, à quoi ressemble-t-il, cet univers ? A un monde parallèle au nôtre et communiquant avec lui, doté de son langage propre, irréductible aux catégories convenues (fantastique, science-fiction), aussi contrasté que le désert à rayures de L'Automne à Pékin, mais concerté, cohérent, à la fois poétique et réel : " l'histoire est entièrement vraie, puisque je l'ai imaginée d'un bout à l'autre. Sa réalisation matérielle proprement dite consiste essentiellement en une projection de la réalité en atmosphère biaise et chauffée, sur un plan de référence irrégulièrement ondulé et présentant de la distorsion. " Langage d'ingénieur, mais il cache une définition du récit poétique, au service de thèmes graves- la difficulté d'être, l'usure de toute chose, l'angoisse de la mort - qui chez Vian sont transfigurés par la magie du rêve. Edition publiée sous la direction de Marc Lapprand, avec la collaboration de Christelle Gonzalo et François Roulmann. Le tome II contient : Chronologie, Avertissement. Et on tuera tous les affreux (Vernon Sullivan), Les Fourmis, L'Herbe rouge, Elles se rendent pas compte (Vernon Sullivan), L'Arrachecoeur ; Scénarios 1949-1959 ; Nouvelles 1949-1958 ; Ecrits divers 1949-1959 : choix d'articles, de chroniques et de textes destinés au Collège de Pataphysique. Notices, notes et variantes, Bibliographie. - Numéro 563 de la collection.
voir la fiche du livre
68.00 €

OEUVRES T.3 - MOBY DICK - PIERRE OU LES AMBIGUITES

MELVILLE, HERMAN

Ce volume contient : Moby-Dick ou le cachalot Pierre ou les ambiguïtés Appendices Aux sources de «Moby-Dick» Melville et Hawthorne Préface Chronologie Note sur la présente édition Notices et notes Plan de Manhattan Carte de la croisière du «Pequod» Complément bibliographique
voir la fiche du livre
61.00 €

CORRESPONDANCE T.2 - 1836-1841

BALZAC HONOR DE

Très vite, l'architecte de La Comédie humaine a eu conscience de l'importance de son oeuvre : « J'ai un diamant de cent cinquante carats, mais comme on ne peut pas me le payer, je le scie et j'en vends les parties. » Sur cette oeuvre les lettres de Balzac apportent un irremplaçable témoignage et, à chaque page, le lecteur entre dans l'intimité de l'un des plus grands créateurs qu'ait connu la littérature française. Les lettres de Balzac, réunies ici avec celles de ses correspondants, permettent de découvrir la « vie de feu » d'un homme à la recherche constante de l'absolu, grand amour et grand oeuvre.
voir la fiche du livre
70.00 €

CORRESPONDANCE T.1 - 1809-1835

BALZAC HONOR DE

Ce premier volume de la Correspondance de Balzac - qui en comptera trois - couvre la période 1809-1835. Le jeune écrivain se cherche, plein d'espoirs lucides, renonce un moment à la littérature pour l'imprimerie, fait une faillite retentissante et se remet aussitôt à écrire pour rembourser ses dettes. Dès lors, Balzac, hébété de travail , se décrit lui-même comme une espèce de mécanique à littérature . Cela ne l'empêche pas de fréquenter les salons les plus en vue, d'envisager une carrière politique et de courtiserquelques duchesses. Peu à peu le personnel complet de sa fresque se profile, et les nombreuses admiratrices qui lui écrivent ne seront pas sans donner quelques accents à telle ou telle de ses héroïnes... Cette édition, enrichie de nombreuses lettres nouvelles, synthétise le dernier état des recherches balzaciennes.
voir la fiche du livre
70.00 €

OEUVRES - IV - BARTLEBY LE SCRIBE - BILLY BUDD, MARIN ET AUTRES ROMANS

MELVILLE, HERMAN

Entre 1853 et 1856, Melville publie près d'une quinzaine de contes et de courts récits dans des magazines. Certains d'entre eux connaîtront un destin exceptionnel, comme « Les Encantadas », suite de croquis consacrés aux îles Galápagos, « Benito Cereno », inoubliable relation de la révolte d'un navire négrier, et ce qui est sans doute la « tragédie urbaine » la plus célèbre de l'histoire de la littérature : « Bartleby le scribe », dont on n'aura jamais fini d'interroger le mystère, qui est un mystère sans secret.Melville n'en a pourtant pas terminé avec les formes longues. Il travaille à un feuilleton, Israël Potter, tout à la fois biographie (largement fictionnelle) d'un héros obscur de la guerre d'indépendance, réflexion ironique sur l'Histoire et sur l'écriture de l'Histoire, et méditation sur la banqueroute des ambitions humaines : peut-être le plus intimement autobiographique de ses écrits. Israël Potter paraît en volume en 1855, deux avant un roman méconnu, singulier, à découvrir, L'Escroc à la confiance. Trois chapitres y forment une sorte d'« art poétique », et tout y est problématique, du narrateur aux personnages en passant par la construction du sens, qui échoit au lecteur lui-même. L'Escroc est un roman pour notre temps
voir la fiche du livre
63.50 €

OEUVRES ROMANESQUES COMPLETES T.2

STENDHAL

« "Que nul n'entre ici s'il n'est paradoxe"" : telle est, renouvelée de l'antique, l'injonction qui pourrait s'inscrire au fronton de l'oeuvre stendhalienne. [...] Tout est paradoxal chez Stendhal, à commencer par la destinée posthume qui lui a fait rafler la mise à la loterie de la gloire lors des tirages par lui expressément prévus en 1880 et 1935, dans une anticipation plutôt risquée, dont il a été parfaitement justifié : un homme qui, sans être du tout un inconnu (c'est au titre d'""homme de lettres"" qu'il reçoit en 1835 la Légion d'honneur), passait aux yeux de la plupart pour un polygraphe dilettante et doué, un conversationniste caustique, un remarquable docteur ès choses italiennes, un excellent trousseur d'anecdotes volontiers scandaleuses, se mue après sa mort en romancier majeur de son siècle
voir la fiche du livre
61.00 €

ECRITS SUR L'ART T.1 ET T.2

MALRAUX, ANDRE

Plus de cinquante années d'écriture, ponctuées de livres majeurs, Les Voix du silence en 1951, les trois tomes de La Métamorphose des dieux en 1957, 1974, 1976. Une vision globale de la création artistique, née d'expériences personnelles, fondée sur un savoir dominé (et vertigineux), guidée par des conceptions fortes, le Musée imaginaire, la métamorphose. «Ce n'est pas plus une histoire de l'art que La Condition humaine n'est un reportage sur la Chine», écrit Malraux. Connaître, en effet, n'est pas tout. Malraux ne nous «apprend» pas l'art - il nous le fait aimer et nous permet d'en faire à notre tour l'expérience. Dans son Musée imaginaire, les oeuvres, métamorphosées, échappent à leur époque, deviennent présentes, exercent sur nous tout leur pouvoir. Dans cette sorte de Musée imaginaire de la littérature qu'est la Pléiade, ses Écrits sur l'art, reproduits avec leur illustration, trouvent enfin la place centrale qui leur revient.
voir la fiche du livre
142.50 €

ROMANS ET RECITS - OEUVRES LYRIQUES ET DRAMATIQUES T.2

GIDE, ANDRE

La Symphonie pastorale - Corydon - Les Faux-monnayeurs - Journal des Faux-monnayeurs - L'École des femmes - Robert - oedipe - Perséphone - Les Nouvelles Nourritures - Le Treizième Arbre - Geneviève ou La confidence inachevée - Robert ou L'intérêt général
voir la fiche du livre
71.00 €