Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Litterature Litterature - Divers Litterature

De Waal Kit - JE M'APPELLE LEON

JE M'APPELLE LEON

De Waal Kit

Editeur : Kero
Date de parution : 24/08/2016

19,90 €
La naissance de son demi-frère Jake bouleverse la vie de Leon, 9 ans. Il adore le bébé et fait tout pour aider sa mère, mais celle-ci est en plein baby blues. Les deux garçons sont placés chez une mère d'accueil, Maureen, qui a des cheveux roux frisés, des bras de boxeur et un gros ventre comme le père Noël. Malgré la gentillesse de Maureen, Leon a du mal à se faire à sa nouvelle vie. Puis, un jour, un jeune couple vient adopter Jake, parce que Jake est tout bébé, blond et blanc, tandis que Leon est déjà un grand garçon à la peau sombre comme son père. Quand en plus Maureen fait un malaise et est hospitalisée, et que Leon doit aller vivre chez Sylvia, qui fume comme un pompier et ne sait même pas raconter des histoires, Leon n'en peut plus. Son seul plaisir est de faire du vélo autour de la maison, et c'est ainsi qu'il rencontre Tufty, qui est grand et fort, et noir comme lui. Tufty aime écouter de la musique, discuter avec ses amis et cultiver des légumes dans sa parcelle de jardin partagé. Doucement, Leon redécouvre la joie de s'occuper de quelque chose, de voir pousser une petite plante toute fragile. Mais il n'a pas oublié sa promesse d'aller sauver Jake, de retrouver sa mère et de les réunir tous comme avant. Le jour où il entend une conversation qui ne lui était pas destinée, il décide de passer à l'action… Emouvant, dramatique mais aussi jubilatoire, Je m'appelle Leon évoque de façon éloquente la force de l'amour, le lien indéchirable entre frères, et ce qui, en fin de compte, fait une famille.