Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Litterature Japonaise


GENEALOGIE DU MAL

JEONG, YOU-JEONG

Une mère connait-elle vraiment son fils ?Yujin, 26 ans, se réveille un matin couvert de sang. En bas des escaliers du duplex qu'il partage avec sa mère gît le corps de celle-ci, la gorge tranchée d'une oreille à l'autre. Aucun souvenir de la veille
voir la fiche du livre
10.00 €

NOSAKA AIME LES CHATS

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
8.00 €

LA BEAUTE DU DIABLE

Jha Radhika

La beauté du diable, ou comment le désir vient aux femmes. Le désir d'être belle, de se croire une reine, le désir d'allumer les regards de convoitise et d'envie sur son passage. Kayo aurait pu mener une existence fade et rassurante de mère au foyer à Tokyo. Jusqu'à ce que germe en elle une graine qui va définitivement changer sa vie. Cette histoire aurait pu tout aussi bien se dérouler à Paris, Londres ou Delhi ; dans n'importe laquelle de ces capitales où prévaut le culte de l'apparence et du luxe, où la pétillante ivresse du shopping peut se transformer en drogue, et le paradis en enfer.

LE RUBAN

Ogawa Ito

Une grand-mère fantasque et passionnée d'oiseaux trouve un oeuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon et donne à l'oiseau qui éclôt le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, \\"est le ruban qui nous relie pour l'éternité \\". Un jour, l'oiseau s'envole et pour les personnes qui croisent son chemin, il devient un signe d'espoir, de liberté et de consolation. Ce roman grave et lumineux, où l'on fait caraméliser des guimauves à la flamme et où l'on meurt aussi, comme les fleurs se fanent, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ses histoires. Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.
voir la fiche du livre
8.00 €

20 ANS AVEC MON CHAT

Inaba Mayumi

Tout a commencé avec la rencontre d'un chaton égaré. Une boule de poils vaporeuse accrochée de toutes ses griffes au grillage d'un collège près de Tôkyô. Une chatte friande de sardines et de bonite aigre-douce, qui va s'introduire dans la vie de l'auteur pour très longtemps. Mî va partager avec elle quatre-vingts saisons, la rendre sensible à l'odeur du vent, aux signes de la nature, à la température de la lumière, et accompagner chacune des transformations de sa vie. Car ce roman étoilé de poèmes est aussi celui d'une femme habitée par le désir d'écrire et qui, les yeux posés sur Mî blottie à ses côtés, va se transformer en écrivain.
voir la fiche du livre
7.50 €

MIRAGE

Edogawa Ranpo

Deux histoires d'amour-passion à la japonaise où se mêlent pureté, sensualité, perversité, fétichisme et voyeurisme. Dans la première, un misanthrope tokyoïte est fasciné par une actrice célèbre. Une obsession qui le mènera vers la folie criminelle. La seconde a pour cadre un train, dans lequel un homme raconte à son compagnon de voyage une histoire de tableau dont les personnages s'animent.
voir la fiche du livre
7.00 €

PENIS D'ORTEIL

MATSUURA, RIEKO

remarquable par son hypertrophie, prenant naissance à la première phalange, l'orteil avait pris très exactement un galbe de champignon.Mais c'était sans doute la déformation de l'ongle la plus terrible. là oú c'était plat auparavant, bosselait à présent vers l'extrémité du champignon une espèce d'hémisphère d'environ un centimètre de diamètre luisant comme une perle. ce livre déroutant est fondé sur l'idée excentrique d'une femme se découvrant, un matin, affublée d'un pénis au gros orteil droit. si kazumi y voit d'abord une malédiction, que son amoureux tente d'ailleurs de trancher à la racine, elle ne tarde pas à reconsidérer son existence à la lumière de cette transformationDe découvertes en mésaventures plutôt rocambolesques, elle poursuit auprès d'amants et d'amantes, qui parfois n'ont rien à lui envier, une interrogation sur la féminité et la différence qui pousse les êtres à s'unir sexuellement - avec une candeur tempérée d'une bonne dose d'ironie.

KAFKA SUR LE RIVAGE

MURAKAMI, HARUKI

Un adolescent, Kafka Tamura, quitte la maison familiale de Tokyo pour échapper à une malédiction ...dipienne proférée par son père. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique, décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre, tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d'un murmure envoûtant.
voir la fiche du livre
9.60 €

LE BATEAU-USINE

Kobayashi Takiji

Issu d'une famille de paysans du nord du Japon, Kobayashi Takiji, né en 1903, est employé à la Banque du Défrichement de Hokkaidô. Il s'intéresse parallèlement à la littérature et participe à la création de la revue Kurarute (clarté), dont le nom s'inspire du mouvement initié par Henri Barbusse. Dans le même temps, il découvre les conditions de travail des ouvriers et paysans de l'île d'Hokkaidô, où sa famille avait été contrainte d'émigrer lorsqu'il était enfant. Devant le succès de ses premiers livres, tant auprès des intellectuels qu'auprès des ouvriers et des paysans, il est mis sous surveillance par l'appareil de sécurité de l'État. La publication du Propriétaire absent, dans lequel il dénonce la responsabilité directe de la banque qui l'emploie dans la pauvreté des paysans, lui vaut d'être renvoyé à la fin de 1929. La parution la même année du Bateau-usine le consacre comme l'un des plus grands romanciers de la classe ouvrière japonaise. Mais, dans le contexte de la répression sévère des mouvements de gauche, l'ouvrage est censuré dès sa sortie. Le succès conduit Kobayashi à sa perte. Emprisonné à deux reprises puis libéré au début de 1931, il vit dans la clandestinité. Le 20 février 1933, il tombe dans un guet-apens de la police politique. Emmené au commissariat, il meurt sous la torture.
voir la fiche du livre
8.50 €