Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Encyclopedie


EMPIRE - UN FABULEUX VOYAGE CHEZ LES ROMAINS AVEC UN SESTERCE EN POCHE

« Une page extraordinaire de l'Histoire : la première et la dernière fois qu'une grande partie de l'Europe et la totalité du bassin méditerranéen ont été unies. » Imaginez que vous puissiez parcourir l'Empire romain au début du IIe siècle de notre ère, à l'époque de son expansion maximale, de la Germanie à l'Égypte et de la future Angleterre à la Mésopotamie ; que vous sympathisiez en chemin avec les personnages les plus divers, un serviteur ou l'empereur Trajan, un légionnaire ou un marchand, une patricienne ou une prostituée, et qu'ainsi vous exploriez la civilisation romaine dans toute la lumière de son génie comme dans ses zones d'ombre. En vous invitant à suivre l'itinéraire d'une pièce de monnaie, Alberto Angela rend possible cette extraordinaire aventure. Frappé à Rome, le sesterce passera de main en main, de province en province - et qui sait s'il ne vous entraînera pas au-delà des frontières de l'Empire ?

voir la fiche du livre
9.90 €

J'ETAIS LE PILOTE D'HITLER

BAUR, HANS

Hitler, qui surmonta sa peur de l'avion pour en faire un usage intensif dès l'élection présidentielle de 1932, ne voulut jamais d'autres pilotes que Hans Baur. Membre de la chasse pendant la Grande Guerre, pionnier de l'aéropostale militaire et au nombre des fondateurs de la Lufthansa en 1926 - au service de laquelle il expérimenta nombre de modèles d'avion et ouvrit de nouvelles lignes, notamment au-dessus des Alpes -, Baur était alors une légende des temps héroïques de l'aviation. Constamment attaché à ses pas, il fut le témoin privilégié de toutes les étapes de la vie du dictateur, jusqu'au dernier jour dans le Führerbunker de Berlin. Familier du Berghof, partageant tous les repas du Führer, assistant à ses grands rendez-vous et même, parfois, le suppléant, Baur fut bien plus qu'un simple pilote : nazi dès 1926, SS Oberführer en 1934, SS Brigadeführer en 1941, lui qui avait commencé en tant que pilote du « Luftwaffe One », l'avion privé de Hitler, se retrouva à la tête d'une flotte de plus de quarante avions. Retenu prisonnier dix longues années par les Soviétiques - qui voulaient à toute force lui faire avouer que Hitler n'était pas mort mais s'était enfui en avion sous sa conduite -, il dut attendre 1956 pour publier ses Mémoires, traduits en français l'année suivante sous le titre J'étais le pilote de Hitler et réédités ici pour la première fois avec une lumineuse présentation et un solide appareil critique de Claude Quétel.
voir la fiche du livre
22.00 €

APAISER HITLER

BOUVERIE, TIM

Dans les années qui suivirent la Grande Guerre, le désir d'éviter un nouveau conflit fut peut-être le souhait le mieux partagé en Europe. Le « Plus jamais ça ! » résonnerait longtemps dans les oreilles des Européens. Une opinion générale qui allait peser sur l'avenir et serait au coe ur de la politique d'apaisement voulue par les Anglais.En reconstituant les tractations qui se jouèrent jour après jour pour « apaiser Hitler », Tim Bouverie fait revivre ici le marché de dupes que le Führer imposa aux Européens dès 1933. Il montre que les situations ne sont jamais inspirées par le seul aveuglement de quelques-uns - quand d'autres avaient immédiatement perçu ce qui allait se jouer - mais le fruit d'une équipe perméable à son époqueTour à tour vue de Londres, Paris ou Berlin, cette histoire se trame dans le secret des chancelleries, comme en témoignent de nombreuses archives, désormais accessibles. Sous la plume de Bouverie, le récit se fait haletant jusqu'à la fin. Avec une rare maîtrise, l'auteur retrace la fuite en avant de la politique nazie et les innombrables coups de bluff du Führer, qui ne manqua jamais une occasion de se présenter comme un pacifiste auprès de ses interlocuteurs étrangers.
voir la fiche du livre
29.00 €

UNE HISTOIRE DE PARIS PAR CEUX QUI L'ONT FAIT

Robb Graham

Une vingtaine de récits mettant en scène des épisodes clés de la vie de personnages, célèbres ou oubliés, qui ont révolutionné l'histoire politique, urbanistique, culturelle, etc., de la capitale.
voir la fiche du livre
9.00 €

JOURNAL INTEGRAL - LA BIBLIOTHEQUE DE SAINTE-HELENE

GOURGAUD GASPARD

Après l'édition originale du Mémorial de Las Cases, \"La Bibliothèque de Sainte-Hélène\", dirigée et présentée par Thierry Lentz, propose un document exceptionnel qui le complète et le prolonge. Il s'agit du journal de Gaspard Gourgaud (1783-1852), premier officier d'ordonnance de Napoléon, qui fait le choix de l'accompagner en exil avec Las Cases, Bertrand et Montholon (on les nommera \"les quatre évangélistes\"). Notant au jour le jour tout ce qui lui arrive jusqu'à son départ forcé, Gourgaud offre un tableau d'une franchise rare, parfois cru, de la vie intime de la petite colonie sur l'ile, en particulier de ses violents déchirements internes, notamment ceux opposant Gourgaud à Las Cases puis aux Montholon. La figure centrale de l'Empereur, envers laquelle l'auteur éprouve des sentiments allant de l'idolâtrie à la haine, est au coeur de chacune des pages. Après le prophète mis en scène par Las Cases, le lecteur découvrira le dernier Napoléon intime, oscillant entre espoirs et amertume, usé par un entourage qu'il ne parvient pas à maîtriser et une solitude qui gagne. Publié seulement deux fois sous une forme expurgée (de ses passages les plus virulents), voici ce texte capital édité pour la première fois dans son intégralité, enrichi d'un appareil critique de premier ordre rédigé par Jacques Macé, biographe de référence de Gourgaud.
voir la fiche du livre
32.00 €

L'ÉLYSEE, HISTOIRE, SECRETS, MYSTERES

DUHAMEL, PATRICE

1
voir la fiche du livre
8.60 €

FOUCHE LES SILENCES DE LA PIEUVRE

WARESQUIEL DE EMMANU

« Fouché, bien sûr, ne m'était pas un inconnu. Fouché de Nantes, le bourgeois impécunieux, le petit professeur en soutane des collèges de l’Oratoire, Fouché le conventionnel, le tueur de roi, le proconsul de Nevers et de Moulins, le mitrailleur de Lyon, le tombeur de Robespierre et le cauchemar de Napoléon, le ministre de tous les régimes, l’inventeur de la police moderne, le bâtisseur d’État, le théoricien et l’homme d’action, l’aventurier, le conspirateur et le parvenu. Assurément l’un des hommes les plus puissants de son époque, en tout cas l’un des plus étonnants. Rares sont ceux qui inventèrent de nouvelles règles du jeu sans attendre la fin de la partie. Fouché a été de ceux-là. » Emmanuel de Waresquiel fouille jusque dans ses moindres recoins la vie d’un homme aussi dissimulé que contradictoire. À l’aide de larges fonds d’archives – dont beaucoup sont inédits –, il dessine le portrait brillant d’un incroyable personnage jusqu’ici incompris et desservi par sa légende noire. Il nous donne ce faisant un Fouché d’une surprenante actualité.

voir la fiche du livre
12.90 €

JOURNAL 1932-1943

MAISKI IVAN

En exhumant à Moscou le journal inédit d'Ivan Maïski, l'historien Gabriel Gorodetsky a mis la main sur une véritable pépite. Ambassadeur à Londres de 1932 à 1943, Maïski a joué un rôle politique et diplomatique majeur. Convaincu que Hitler vise dès son avènement à la domination universelle et à la destruction de l'URSS, il n'aura de cesse d'en convaincre ses interlocuteurs anglais - obnubilés par la peur des Rouges - mais aussi soviétiques, à commencer par son chef suprême et redouté Staline.L'auteur est un formidable diariste, d'une grande liberté de ton et d'expression qui tranche avec la pesante langue de bois de ses « camarades ». Sous sa plume défilent les grands événements (Munich, le pacte germano-soviétique, la déroute de la France, le choc de « Barbarossa »...) et les principaux contemporains au sujet desquels il multiplie les anecdotes : la famille royale, les hommes politiques d'envergure (Churchill, Chamberlain, de Gaulle, Laval, Ribbentrop...) mais aussi des écrivains et intellectuels (Keynes, George Bernard Shaw, H. G. Wells, notamment)Un témoignage majeur unanimement salué par la critique« Le journal de Maïski [...] n'est pas seulement une oeuvre d'un intérêt historique majeur. Il offre une perspective absolument fascinante sur les relations anglo-soviétiques et sur la politique britannique pendant la période décisive de 1932 à 1943. » Antony Beevor.
voir la fiche du livre
16.00 €

la conférence de Wannsee

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
20.00 €