Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Livres de Droits


DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME

COLLECTIFS GALLIMARD

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
2.00 €

CODE ROUSSEAU POIDS LOURD 2018

« Transport de marchandises  ».Cet ouvrage, largement illustré, apporte toutes les connaissances théoriques nécessaires pour préparer et réussir les permis du groupe lourd marchandises.Il aborde l'ensemble des thèmes de l'épreuve écrite des permis C/CE/C1/C1E. Il détaille les huit thèmes de l'interrogation écrite et permet de répondre à toutes les questionsCette nouvelle édition est conçue pour faciliter au maximum l'apprentissage et les révisions, elle comporte différentes rubriques - des «  mémo exam  » font la synthèse du chapitre étudié permettant de réviser les notions essentielles, - des mises en situations sont illustrées par de nombreux visuelsTout au long de l'ouvrage des icônes permettent d'identifier la catégorie de permis concernée.

LE CRIME CONTRE L'HUMANITE

Le crime contre l'humanité « Les crimes contre l'humanité transcendent l'individu puisqu'en attaquant l'homme, est visée, est niée, l'Humanité. C'est l'identité de la victime, l'Humanité, qui marque la spécificité du crime contre l'humanité », affirmaient en 1997 les juges du Tribunal international pour l'ex-Yougoslavie à l'appui de leur premier jugement. L'expression même de crime contre « l'humanité » distingue ce crime de tous les autres et souligne son extrême gravité. Mais, si grave soit-il, un crime ne constitue un crime contre l'humanité qu'à condition de comporter des éléments constitutifs précis et de s'inscrire dans une attaque généralisée ou systématique. Cet ouvrage propose d'éclairer cette dénomination pénale née à Nuremberg en analysant sa formation en droit international, puis les variations de sa réception au niveau national. Il en explore ainsi la richesse mais pointe aussi ses ambiguïtés au travers des applications passées et présentes, esquissant déjà les transformations à venir.
voir la fiche du livre
9.00 €

LA PHILOSOPHIE DU DROIT

Il y a des questions concernant le droit auxquelles il est impossible de répondre par la simple analyse du droit en vigueur et que pourtant ni les juristes ni les philosophes ne peuvent éviter. Ce sont celles qui font l'objet de la philosophie du droit. Elles concernent notamment la définition du droit et d'abord celle du droit en usage lui-même, les rapports que le droit entretient avec le pouvoir, la force ou la morale, la possibilité d'une science du droit, la structure du système juridique ou encore la spécificité du raisonnement juridique et des concepts employés par les juristes.
voir la fiche du livre
9.00 €

LE DROIT PUBLIC

TRUCHET, DIDIER

Le droit public est très rarement envisagé dans sa totalité. Cet ouvrage le présente comme un ensemble cohérent. Il en montre l'unité, qui repose sur l'État, et la diversité, illustrée par ses différentes branches (droit international public, droit constitutionnel, droit administratif, droit financier, droit communautaire et droit européen de la protection des droits de l'homme). Il expose les règles principales et les grandes articulations d'une matière dominée par la recherche de l'intérêt général et l'État de droit. Présentant l'histoire du droit public et ses considérables évolutions actuelles, il conclut à son avenir.
voir la fiche du livre
9.00 €

LES SOURCES DU DROIT

Par « sources du droit », on désigne traditionnellement la loi, la coutume, la jusrisprudence, la doctrine. À la base de tout raisonnement juridique, les sources du droit sont donc omniprésentes dans le discours des juristes. C'est même de la manière dont elles sont présentées que dépend l'issue d'un procès. Or, le précédent doit-il l'emporter sur la coutume ? La doctrine le cède-t-elle au précédent ? Comment articuler ces sources entre elles ? Stefan Goltzberg aborde toutes ces questions en s'appuyant sur le droit français et le droit de common law, mais aussi sur de nombreuses autres cultures juridiques, notamment le droit musulman, le droit canonique ou encore le droit talmudique.
voir la fiche du livre
9.00 €

LES 100 MOTS DE LA JUSTICE

Qu'est-ce que la justice ? Comment la penser, comment la rendre ? Face à des questions aussi essentielles, un retour sur l'expérience de la chose judiciaire est sans doute la meilleure des réponses. C'est en effet souvent à partir d'une simple histoire, d'un mot, voire d'une anecdote, qu'on saisit le sens d'une institution, l'esprit d'une profession, le génie des lieux où elle s'exerce, bref une certaine « culture de la justice ».D'« Avocat » à « Vérité », du « Délibéré » au « Serment » en passant par l'« Habeas corpus », Denis Salas dresse un portrait sensible de la justice, de la manière dont elle se rend chaque jour, des institutions qui la composent et la font vivre. Il montre ainsi la place qu'elle occupe dans notre société, d'hier à aujourd'hui, dépositaire d'une histoire millénaire et ouverte aux défis d'un monde globalisé.
voir la fiche du livre
9.00 €

LES DROITS DE L'ENFANT

DEKEUWER-DEFOSSEZ F.

Les droits de l'enfant Du « droit applicable à l'enfant », vision traditionnelle mais qui demeure ambiguë, on est passé, notamment depuis la Convention de l'ONU de 1989, aux « droits de l'enfant ». Cette mutation récente est la traduction de la promotion de la philosophie des droits de l'homme : l'enfant est désormais pensé comme un sujet, une personne dotée de liberté. Certes, pareil changement de perspective se réfère volontiers à l'« intérêt supérieur » de l'enfant. Reste que celui-ci est toujours qualifié de tel par les adultes. Et que le premier droit de l'enfant est sans doute celui de devenir un homme ou une femme, responsable et heureux.