Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Beaux Livres Art


GERICAULT

Figure éminente du romantisme, surtout connu en tant que peintre du cheval, Théodore Géricault (1791-1824) meurt à trente-deux ans, plus jeune que Raphaël ou Watteau, laissant une production lithographique qui compte parmi les plus grands chefs-d'oeuvre du xixe siècle. Formé par Carle Vernet, Guérin et l'École des beaux-arts, ayant copié les maîtres au Louvre, Géricault échoue au prix de Rome en 1816, mais se rend à ses frais en Italie. Il introduit dans son oeuvre l'actualité contemporaine : libéral, il montre les souffrances des soldats de l'Empire, critique le régime de la Restauration avec son Radeau de la Méduse (Salon de 1819), s'intéresse à la question de l'esclavage. Durant ses séjours à Londres en 1820-1821, il dénonce dans ses lithographies la réalité sociale des débuts de la révolution industrielle. Les poèmes de Lord Byron inspirent sa production orientaliste, dominée par son amour du cheval. Le musée Condé à Chantilly conserve une collection presque complète de ses lithographies, acquise en 1866 par Henri d'Orléans, duc d'Aumale (1822-1897), donateur de Chantilly à l'Institut de France.
voir la fiche du livre
19.50 €

LES GRANDS VIOLONISTES DU XXE SIECLE TOME II - 1948-1985

Molkhou Jean-Michel

Les portraits des 30 plus grands violonistes de la seconde moitié du XXe siècle. Pour chacun d'eux sont retracés la vie et la carrière, le répertoire, la spécificité de son jeu et les principaux éléments de sa discographie. Un CD d'accompagnement permet d'entendre chaque musicien dans une de ses oeuvres les plus représentatives.
voir la fiche du livre
23.00 €

BRUEGEL ET L'HIVER

1
voir la fiche du livre
59.00 €

TOUTANKHAMON. LE VOYAGE DANS L

VANNINI SANDRO

Résumé non disponible

HUNDERTWASSER. ARCHITECTURE - JU

COLLECTIF

Ce catalogue exhaustif des créations architecturales d'Hundertwasser expose l'ensemble de ses constructions et projets, qu'ils aient ou non été réalisés, en les présentant depuis les premiers croquis et les maquettes jusqu'à la réalisation finale. Le docteur Andrea Christa Fürst, employée depuis longtemps aux Archives Hundertwasser, a apporté à cette publication une contribution essentielle.
voir la fiche du livre
30.00 €

SCHNOCK N 28

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
15.50 €

MONET. LE TRIOMPHE DE L'IMPRESSIONNISME - BU

Wildenstein Daniel

« Un vrai régal pour les amateurs d'arts... et un ouvrage incontournable pour les étudiants en art ou en histoire de l'art. »Maître du sublimeL'essence de l'impressionnismeÀ part J.M.W. Turner, aucun artiste n'a comme Claude Monet (1840-1926) autant travaillé à capturer la lumière sur la toile. De tous les impressionnistes, celui dont Cézanne disait qu'il n'était « qu'un oeil, mais bon Dieu, quel oeil ! », est le seul à ne jamais s'être écarté du principe de fidélité absolue à la sensation visuelle, peignant au plus près de ce qu'il voyait.On a dit que Monet avait réinventé les possibilités de la couleur. Que ce soit à travers son intérêt précoce pour les estampes japonaises, le temps qu'il passé pendant son service militaire sous la lumière éblouissante de l'Algérie ou le fait qu'il connaissait personnellement les plus grands peintres de la fin du XVIIIe siècle, il est vrai que les créations réalisées par Monet au long de sa carrière ont changé pour toujours notre manière de percevoir le monde tel qu'il est et ce qui nous entoure. Il atteint le sommet de ses recherches avec la série tardive des nymphéas peinte dans son jardin de Giverny, qui, par la manière dont elle se détache quasiment de la forme, constitue véritablement l'origine de l'art abstrait.Cette biographie rend parfaitement justice à un artiste absolument remarquable qui compte parmi les plus marquants et offre de nombreuses reproductions et photos d'archives pour accompagner un commentaire aussi fin qu'approfondi.« Le sujet a pour moi une importance secondaire ; je veux représenter ce qui vit entre l'objet et moi. »- Claude Monet

VAGUES DE RENOUVEAU - ESTAMPES JAPONAISES M

UHLENBECK/DE VRIES

Vagues de renouveau retrace l'histoire de la gravure japonaise après la période de déclin que connut l'estampe à partir de la fin du XIXe siècle. Le début du XXe siècle vit l'émergence de deux principaux mouvements. Le premier — le shin hanga (nouvelle estampe) — renouvela et réinventa les genres conventionnels qu'étaient le paysage, les images de belles femmes et les portraits d'acteurs. Il s'appuyait sur une méthode de production traditionnelle basée sur la coopération entre l'artiste, le graveur, l'imprimeur et l'éditeur. En même temps, il s'efforçait de forger un nouveau langage visuel, aussi bien du point de vue technique que stylistique. Le second — le sosaku hanga (estampe créative) — fut inspiré par le dialogue entre l'art et l'esthétique occidentaux et japonais. De manière générale, les adeptes du sosaku hanga préconisaient la participation de l'artiste à l'ensemble du processus de création, de la conception à la production.