Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Livres d'Histoire Livres d'Histoire


SOUVENIRS

VALFONS MARQUIS

« Faites l'amour, pas la guerre » : telle n'aurait certainement pas été la devise du marquis de Valfons. Si l'on en croit ses Souvenirs, il a autant fait l'amour que la guerre. Et toujours dans la joie. Né à Nîmes en 1710, ce petit gentilhomme languedocien embrasse simultanément la carrière des armes et celle d'un don Juan aux aventures piquantes, que lui facilitent ses fréquents séjours à Versailles. A vingt ans, il est déjà au fait des secrets de la Cour. Quasi incognito, il assiste aux débuts de la liaison de Louis XV avec madame de Pompadour. Chose rare, il plaît aux femmes sans se faire haïr des hommes, d'où le nombre de ses amis aussi élevé que celui de ses maîtresses, qu'il désire, qu'il aime à sa façon, celle d'un libertin accompli. Aide de camp préféré du maréchal de Saxe, distingué par le roi et les ministres, il devient l'un des gentilshommes les plus répandus dans le monde. Consécration suprême : le monarque l'invite aux soupers des petits cabinets. Mais il ne doit pas à ses seuls talents de courtisan son avancement rapide dans l'armée. Sa bravoure, son intelligence de la tactique, son humanité à l'égard des soldats justifient ses promotions : le militaire philosophe se cachait sous les atours du petit marquis. Troussés d'une plume alerte et spirituelle, ses Souvenirs sont l'une des plus vivantes chroniques de la cour au XVIIIe siècle.
voir la fiche du livre
9.30 €

LES SOIXANTE-SEIZE JOURS DE MARIE-ANTOINETTE A LA CONCIERGERIE T.1 - LA CONJURATION DE

BELAICHE-DANINOS

jetant sur l'épouvantable épisode de la terreur un éclairage original nourri de plusieurs années de recherches dans les archives de la révolution, paul belaiche-daninos révèle la lutte acharnée du baron jean de batz pour libérer marie-antoinette de la prison de la conciergerie.aidé dans son combat par le chevalier alexandre de rougeville, le baron de batz monte un vaste complot contre-révolutionnaire en achetant à prix d'or tous les responsables de la détention de la reine. c'est cette intrigue qui restera dans l'histoire sous le nom de conjuration de l'oeillet. réquisitoire contre la peine de mort, dénonciation de la folie sanguinaire des artisans de la terreur et récit palpitant de ces soixante-seize jours de détention, cet ouvrage publié par actes sud a séduit un grand nombre de lecteurs avant d'être couronné par le prix jacques de fouchier de l'académie française (2006)
voir la fiche du livre
12.70 €

LE LABYRINTHE AUX OLIVES

MENDOZA, EDUARDO

Roman Voilà la suite des aventures rocambolesques et démentielles du héros du Mystère de la crypte ensorcelée. Cette fois, les mêmes policiers véreux lui proposent de transporter, de Barcelone à Madrid, une valise contenant plusieurs milliers de pesetas que doit lui remettre un faux ministre, et qu'il doit déposer chez une fausse doctoresse. De cette étrange entreprise où tout n'est que mystification et camouflage, surgit un constat social souvent cruel mais toujours drôle.
voir la fiche du livre
6.90 €

LE TEMOIN INVISIBLE

Posadas Carmen de

A Montevideo, Léonid Sednev, âgé de quatre-vingt-onze ans, décide avant de mourir de révéler le secret de sa vie. Embauché en 1912 comme ramoneur au palais impérial de Russie grâce à sa tante Nina, ancienne femme de chambre de la tsarine, le petit Léonid sera jusqu'en 1918 le "témoin invisible" de l'intimité des Romanov et le seul survivant de l'épouvantable massacre d'Ekaterinbourg. Rien n'échappe à son regard tantôt ironique et curieux, tantôt amoureux et tendre, et plus d'une fois épouvanté. Avec son ami Youri, il découvre le quotidien de l'impératrice et de ses filles, apprend quels sont les véritables commanditaires de l'assassinat de Raspoutine, console le jeune et fragile tsarévitch Alexis, assiste aux conspirations de palais, côtoie des agents secrets, avant d'être emporté par le tourbillon de l'Histoire, le soulèvement de Petrograd puis la révolution d'Octobre. Mais c'est en rejoignant la famille impériale dans son exil que Léonid, serviteur loyal, secrètement amoureux de la grande-duchesse Tatiana, livrera à l'Histoire le plus déchirant des témoignages.
voir la fiche du livre
8.10 €

LA CAPTIVITE ET LA MORT DE MARIE-ANTOINETTE

Lenotre G.

Napoléon déclara : « La mort de la Reine fut un crime pire que le régicide ». Haï alors que Louis XVI était plutôt méprisé, "l'Autrichienne" avait fini par focalisé sur sa personne la "haine des jacobins" lui reprochant pêle-mêle d'avoir ruiné et trahi la France, favorisé sa coterie (Madame de Lamballe et les Polignac) et enfin mené une vie de débauche oisive. Autant dire que l'éxécution de Louis XVI annoncait la sienne, étant réclamée en particulier par Robespierre. Conduite à la conciergerie, elle fut longuement interrogée avant de comparaître, le 3 octobre 1793, devant le Tribunal révolutionnaire présidé par le sinistre Fouquier-Tinville. L'accusateur public s'y conduisit avec une perfidie à la hauteur de son fanatisme, n'hésitant pas, avec son complice Hébert, à accuser la reine d'actes pédophiles. Également accusée d'entente avec les puissances étrangères, elle fut condamnée à mort le 16 octobre 1793, vers 4 heures du matin, et exécutée le même jour à midi. Menée au lieu de son supplice mains entravées sur une charrette, elle subit avec dignité les sarcasmes et les insultes lancés par la foule massée sur son passage. C'est avec courage qu'elle monta à l'échafaud. Ce sont ces terribles journées de désespoir, que la république française portera à jamais comme une marque d'indignité nationale, que relate avec minutie G. Lenotre dans ce livre qui fourmille de détails passionnants.
voir la fiche du livre
10.00 €

MEMOIRES T.2 - LA CAMPAGNE D'EGYPTE

Napoléon 1er

Dans les dernières années de sa vie, Napoléon a dicté ses Mémoires. Ces textes ne doivent pas être confondus avec les souvenirs de ses compagnons d'exil dont le succès a parfois fait oublier le témoignage direct de l'Empereur sur sa propre carrière. Conscient du caractère exceptionnel de son destin, il ne voulait laisser à personne le soin de le raconter ou de l'interpréter. Et dans cette bataille pour la postérité, il a, comme de coutume, tout organisé, tout contrôlé, tout décidé. Pendant plus de cinq ans, il a été à la tête d'une véritable fabrique de l'histoire. Soigneusement composés, relus et corrigés par Napoléon en personne, ces Mémoires constituent le point de vue du principal acteur de l'épopée sur plusieurs étapes importantes de son parcours. On comprend mal, dès lors, que cet ensemble n'ait pas été réédité depuis plus de cent ans. Le second tome des Mémoires de Napoléon livre le récit de la campagne d'Egypte. Même si son auteur ne s'étend pas sur l'incontestable défaite qui clôtura l'expédition, ce récit demeure un " témoignage de premier ordre ", dont la dictée mobilisa tous les acteurs de la fabrique historique de Sainte-Hélène, au premier rang desquels le grand-maréchal Bertrand qui avait fait cette fabuleuse campagne. Préparée dans le plus grand secret, mettant en oeuvre des moyens militaires exceptionnels, l'expédition d'Egypte, qui débuta en 1798, nous étonne et nous fascine, comme elle a étonné et fasciné les contemporains. Au-delà de son résultat final, elle tient une place à part dans la légende napoléonienne.
voir la fiche du livre
12.50 €

MEMOIRES T.3 - L'ILE D'ELBE ET LES CENT-JOURS

Napoléon 1er

Le troisième et dernier tome de la trilogie des Mémoires de Napoléon s'ouvre sur l'abdication de l'Empereur, contraint de quitter Fontainebleau pour l'île d'Elbe. Cet exil forcé n'entrave en rien l'esprit de conquête de Napoléon qui ne pense qu'à son retour à Paris. Après une campagne de presque cent jours et le désastre de Waterloo, l'aventure impériale s'achève finalement par son bannissement sur l'île de Sainte-Hélène, où il dictera ses Mémoires. Alors que les puissances européennes, après le sursaut des Cent-Jours, cherchent à affaiblir la France, l'empereur déchu met un point d'honneur à raconter son retour de l'île d'Elbe, ses Cent-Jours et son Waterloo dans "une sorte d'ouvrage national, écrit en entier à la gloire de la France" qui clôt la série de ses Mémoires.

SECRET DU DOCTEUR BARRY

Ouellette Sylvie

Au XIXe siècle au Royaume-Uni, le médecin James Miranda Barry brille autant par son intelligence que par ses excentricités. Tempétueux et avant-gardiste, il sème le trouble sur son passage et ne laisse personne indifférent. Mais ce que nul ne soupçonne alors, c'est que James Miranda Barry est... une femme. Engagée dans l'armée comme médecin militaire, elle va sillonner les colonies britanniques, se retrouvant dans des situations parfois cocasses et connaître des histoires d'amour aussi intenses qu'improbables. Mais comment vivre continuellement en camouflant son corps de femme ? Comment concilier sa véritable nature et cette vocation dévorante ? Le destin incroyable d'une femme tenace et passionnée.
voir la fiche du livre
8.90 €

MEMOIRES (TOME 2-DE 1820 A 1848) - RECITS D

BOIGNE COMTESSE DE

Couvrant près de soixante-dix ans, les mémoires de la comtesse de boigne occupent une place à part dans la littérature de souvenirs, ne serait-ce que par la richesse de leur information et la qualité exceptionnelle de leur style.Document irremplaçable sur toute la période qui va des dernières années de l'ancien régime à la révolution de 1848, ces mémoires ont fait de la comtesse de boigne, depuis leur première publication en 1907, un personnage quasi mythique. elle passe pour le caustique avocat du diable de tous les procès en canonisation de ses contemporains, la plus célèbre de ses victimes étant chateaubriand. ces mémoires sont également l'oeuvre d'une extraordinaire psychologue, impitoyablement lucide, qui démontre les rouages d'une société qu'elle a si bien observée et dénonce sans relâche la bêtise de sa classe socialeProust, qui en fut l'un des premiers lecteurs, s'enthousiasma pour les mémoires de la comtesse de boigne dont il salua la publication et dont il s'inspira directement pour son oeuvre personnelle.