Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Livres Art, Cinéma & Musique Livres Art, Cinéma & Musique


LA PETITE DANSEUSE DE QUATORZE ANS

LAURENS, CAMILLE

Une petite fille rendue immortelle grâce à Degas, ce roman retrace l'histoire cette petite danseuse connue du monde entier. Son destin va vous bouleverser, ce roman va vous émouvoir comme rarement. Un des plus beaux livres de ces dernières années, éblouissant !
voir la fiche du livre
6.90 €

EGOISTE N18

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
39.00 €

LA FABRIQUE DU CRETIN DIGITAL - LES DANGERS DES ECRANS POUR NOS ENFANTS

DESMURGET, MICHEL

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
20.00 €

LA CIVILISATION DU POISSON ROUGE - PETIT TRAITE SUR LE MARCHE DE L'ATTENTION

PATINO, BRUNO

«  Le poisson rouge tourne dans son bocal. Il semble redécouvrir le monde à chaque tour. Les ingénieurs de Google ont réussi à calculer la durée maximale de son attention  : 8 secondes. Ces mêmes ingénieurs ont évalué la durée d'attention de la génération des millenials, celle qui a grandi avec les écrans connectés  : 9 secondes. Nous sommes devenus des poissons rouges, enfermés dans le bocal de nos écrans, soumis au manège de nos alertes et de nos messages instantanés.Une étude du Journal of Social and Clinical Psychology évalue à 30 minutes le temps maximum d'exposition aux réseaux sociaux et aux écrans d'Internet au-delà duquel apparaît une menace pour la santé mentale. D'après cette étude, mon cas est désespéré, tant ma pratique quotidienne est celle d'une dépendance aux signaux qui encombrent l'écran de mon téléphone. Nous sommes tous sur le chemin de l'addiction  : enfants, jeunes, adultesPour ceux qui ont cru à l'utopie numérique, dont je fais partie, le temps des regrets est arrivé. Ainsi de Tim Berners Lee, «  l'inventeur  » du web, qui essaie de désormais de créer un contre-Internet pour annihiler sa création première. L'utopie, pourtant, était belle, qui rassemblait, en une communion identique, adeptes de Teilhard de Chardin ou libertaires californiens sous acideLa servitude numérique est le modèle qu'ont construit les nouveaux empires, sans l'avoir prévu, mais avec une détermination implacable.  Au coeur du réacteur, nul déterminisme technologique, mais un projet qui traduit la mutation d'un nouveau capitaliste  : l'économie de l'attention. Il s'agit d'augmenter la productivité du temps pour en extraire encore plus de valeur. Après avoir réduit l'espace, il s'agit d'étendre le temps tout en le comprimant, et de créer un instantané infini. L'accélération générale a remplacé l'habitude par l'attention, et la satisfaction par l'addiction.  Et les algorithmes sont aujourd'hui les machines-outils de cette économie..Cette économie de l'attention détruit, peu à peu, nos repères. Notre rapport aux médias, à l'espace public, au savoir, à la vérité, à l'information, rien n'échappe à l'économie de l'attention qui préfère les réflexes à la réflexion et les passions à la raison. Les lumières philosophiques s'éteignent au profit des signaux numériques. Le marché de l'attention, c'est la société de la fatigueLes regrets, toutefois, ne servent à rien. Le temps du combat est arrivé, non pas pour rejeter la civilisation numérique, mais pour en transformer la nature économique et en faire un projet qui abandonne le cauchemar transhumaniste pour retrouver l'idéal humain...  »B.P.
voir la fiche du livre
17.00 €

LES SUBVERSIFS HOLLYWOODIENS - L'ESPRIT CRITIQUE DU CINEMA GRAND PUBLIC

Costes Jean-Philippe

À partir de 1945, l'Amérique tente de diffuser sa culture et son mode de vie à l'ensemble de la planète. Elle utilise à cette fin une arme de persuasion massive : Hollywood. Religion, famille, libéralisme, ordre, volontarisme, réussite individuelle, les grands studios reçoivent ainsi pour mission de glorifier les valeurs les plus chères aux États-Unis. Columbia, Paramount, Universal et autres studios parviennent-ils pour autant à museler les cinéastes contestataires ? Jean-Philippe Costes décrypte les œuvres de ces metteurs en scène qui ont refusé l'esprit de système. Howard Hawks et George Cukor démythifient l'amour et ce sanctuaire des bonnes mœurs qu'est le domicile conjugal ; Quentin Tarantino souligne la totale absurdité de la vie, bousculant ainsi une Amérique qui confie depuis toujours sa destinée à Dieu ; David Fincher appelle à l'insurrection contre le capitalisme exubérant qui écrase les plus modestes ; Blake Edwards se moque de l'idéal égalitaire ; Stanley Kubrick filme la longue agonie de l'Homme pour mieux enterrer l'humanisme... En décryptant les œuvres ambivalentes de vingt-neuf des plus talentueux cinéastes d'Hollywood, le présent ouvrage met en relief ce cinéma qui frappe de plein fouet les fondements de cette Amérique bien-pensante.
voir la fiche du livre
35.00 €

MALEVITCH - BA

Après avoir flirté avec le réalisme, l'impressionnisme et le symbolisme, Kazimir Malevitch (1878-1935), né à Kiev, trouve sa voie dans la dissolution des figures et des paysages représentés littéralement en une abstraction pure et chargée d'émotion. En 1915, il crée ce que bon nombre saluent comme la première et ultime oeuvre abstraite: Carré noir (1915), un quadrilatère noir sur un fond blanc, qualifié de «point zéro de la peinture», qui marque un moment fondateur pour l'art moderne et abstrait.Cet ouvrage retrace les innovations et les idées majeures de Malevitch en plaçant ses oeuvres révolutionnaires dans le contexte de l'avant-garde russe et mondiale. Au fil des reproductions fidèles et intenses de ses oeuvres, on explore sa théorie du suprématisme, qui repose sur une abstraction géométrique drastique et la «suprématie de la sensation pure dans l'art créatif», ainsi que son rôle crucial dans l'élaboration du constructivisme et son intérêt pour la philosophie, la littérature, l'art populaire russe… et la quatrième dimension.
voir la fiche du livre
10.00 €

GAUGUIN

Hargrove June Ellen

Si sa peinture fait l'unanimité, on a longtemps délaissé des pans entiers du travail de Gauguin dans le domaine de la sculpture, de la céramique, du dessin, de la gravure et de l'écriture. De passionnantes études parues au cours des dernières décennies et diverses expositions ont apporté un nouveau regard sur l'artiste. Mais elles s'organisent pour la plupart selon tel matériau ou telle technique. Cet ouvrage replace l'oeuvre de Gauguin dans son contexte biographique et son moment historique particulier en faisant appel aux dernières recherches. Il propose une approche globale en évoquant tous les médiums utilisés et l'usage inédit qu'en fait Gauguin. L'évolution du style et les mutations de ses motifs en fonction du sujet, mutations qui orchestrent la rencontre entre création et signification, se dessinent ainsi au fil des pages. Son enfance nomade l'incite à s'intéresser à l'art de toutes origines, et à remettre en question les normes qui entravent sa créativité. L'exil volontaire qui le conduit du Paris bourgeois en Océanie répond à la même soif de s'affranchir des conventions — artistiques notamment. Nombre de ses contemporains empruntent aux arts non européens, mais Gauguin est le premier à s'en inspirer pour se forger un style. Délaissant le mode impressionniste de ses débuts, il gravite vers la vision subjective du symbolisme, qu'il accentue en inventant l'esthétique du primitivisme. Faisant fusionner sa philosophie artistique et son syncrétisme religieux, il se forge un credo personnel où esthétique et spirituel sont indissociables. Gauguin a par ailleurs beaucoup écrit, des textes désormais reconnus comme des oeuvres à part entière et des outils indispensables pour mieux appréhender son projet. De nombreux extraits aident à découvrir les théories révolutionnaires de celui qui a redéfini le paradigme de l'originalité dans le domaine des arts visuels. Faisant la part du mythe et de la réalité, ce livre retrace ainsi le parcours d'un peintre autodidacte devenu l'artiste majeur qui a contribué à tracer les voies de l'art moderne.
voir la fiche du livre
189.00 €

VIENNE 1900

Résumé non disponible
voir la fiche du livre
165.00 €