Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Romans

La Griffe Noire vous propose dans sa séction Roman une très large sélection de romans divers et variés afin de plaire à tous ! Vous y découvrirez des centaines de romans et nouvelles aussi bien classiques que contemporains. Découvrez également la sélection de notre libraire Gérard Collard qui sélectionne pour vous les romans indispendables. 


CORRESPONDANCE - 1944-1959

CAMUS, ALBERT

«Tu es entrée, par hasard, dans une vie dont je n'étais pas fier, et de ce jour-là quelque chose a commencé de changer. J'ai mieux respiré, j'ai détesté moins de choses, j'ai admiré librement ce qui méritait de l'être. Avant toi, hors de toi, je n'adhérais à rien. Cette force, dont tu te moquais quelquefois, n'a jamais été qu'une force solitaire, une force de refus. Avec toi, j'ai accepté plus de choses. J'ai appris à vivre. C'est pour cela sans doute qu'il s'est toujours mêlé à mon amour une gratitude immense.» Pendant quinze ans, Albert Camus et Maria Casarès échangent des lettres où jaillit toute l'intensité de leur amour. Entre la déchirure des séparations et les élans créateurs, cette correspondance met en lumière l'intimité de deux monstres sacrés au sommet de leur art.
voir la fiche du livre
15.00 €

LE LAMBEAU

LANCON, PHILIPPE

Philippe Lançon était dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Sa mâchoire est emportée par les balles des frères Kouachi. La veille au soir, il assiste à la représentation de La Nuit des Rois de Shakespeare. Il a pris ses billets pour les Etats-Unis où il donnera des cours de littérature à Princeton et rejoindra sa nouvelle compagne. Le matin du 7 janvier, Houellebecq est interviewé sur France Inter pour la parution de Soumission - Lançon, qui a écrit un papier élogieux dans Libé, écoute en faisant sa gymnastique sur un tapis qu'il a rapporté d'Irak en 1991, deux jours avant les bombardements américains. À la conférence de Charlie Hebdo, tout le monde parle de Houellebecq, puis des banlieues, quand les tueurs arrivent. Philippe Lançon ne cherche pas à expliquer l'attentat. Il écrit sans pathos, sans complaisance pour lui-même, ce qui n'empêche pas l'émotion et la profondeur (sur la mémoire, la perception d'une vie). L'avant et le pendant sont d'une très grande intensité, la scène de l'attaque est extrêmement saisissante. Dans ce livre de survie, Philippe Lançon s'attache à décrire sa vie qui bascule, lui qui, défiguré, reçoit « une blessure de guerre » dans un pays « en paix ». Il raconte ce jour où le temps s'est arrêté, les longs mois de convalescence et les dix-sept opérations qui lui ont permis de retrouver le bas de son visage, la reconstruction d'une vie sociale, professionnelle, à lui qui n'est désormais plus le même homme.
voir la fiche du livre
8.50 €

MEMOIRES

Né en 1975, d'une lignée ancienne mais fort pauvre, François Joachim de Bernis affirme : « J'ai réussi à obtenir tout ce que je désirai fortement. » Plusieurs recueils de petits vers galants lui valurent le surnom de Babet la Bouquetière et un fauteuil à l'Académie française dès l'âge de vingt-neuf ans. Mais c'est madame de Pompadour qui fit sa carrière. Ambassadeur à Venise, puis ministre des Affaires étrangères, il négocia avec bonheur le renversement des alliances. Au comble de la faveur, ayant en conscience, après Rossbach (1757), osé parler de faux, il tomba en disgrâce. Soulagé du pouvoir, il mena une existence opulente et facile à la cour pontificale où, cardinal ambassadeur, il fut aux yeux de tous « le roi de Rome » jusqu'à la Révolution qui le ruina. Dans ces Mémoires passent toute la complexité, le charme et la grandeur d'une figure unique : celle de l'aristocrate secrètement averti de son déclin.
voir la fiche du livre
11.00 €

OU PASSE L'AIGUILLE - LE DESTIN EXTRAORDINAIRE DE TOMI

MOUGIN, VERONIQUE

Tomi est indomptable. Espiègle, têtu, malin, rebelle, bref, Tomi a 14 ans. Du haut de son arbre préféré, il rêve de filles, d'avenir, de gloire. Mais nous sommes en Hongrie et en 1944. L'adolescent, juif, est déporté avec son père et son meilleur ami. Pour échapper à la mort, il se dit tailleur : le voilà affecté au raccommodage des uniformes rayés. Son coup de bluff se transforme alors en coup de foudre : Tomi tombe fou amoureux de la couture, vocation qui sauvera sa peau et illuminera son destin.Du camp de concentration au sommet de la haute couture française, Où passe l'aiguille retrace une histoire incroyable mais vraie - une vie romanesque comme le XXe siècle a su si bien en fabriquer.
voir la fiche du livre
8.50 €

ET VOUS, VOUS LES RANGEZ COMMENT VOS LIVRES ?

CARREAU, NICOLAS

Chaque semaine, dans son émission « La voix est livre », Nicolas Carreau s'invite chez une personnalité pour la faire parler de sa bibliothèque, de ses auteurs favoris, de ses lectures d'enfance, de ses goûts de lecteur et de son livre de chevet.Grâce à lui, François Morel, Bernard Werber, Enki Bilal, Luc Ferry, Philippe Besson, MC Solaar et bien d'autres nous font pénétrer dans l'intimité de leur bibliothèqueRiches, souvent drôles, parfois inattendus, ces dialogues lèvent le voile sur l'univers intérieurs de ces écrivains, chanteurs, journalistes, grands chefs, comédiens, philosophes, tous dévoreurs (et collectionneurs) de livres.Découvrez les bilbliotèques de Pierre Arditi, Christophe Barbier, Isabelle Carré, François de Closets, Costa-Gavras, Xavier de Moulin, Vincent Delerm, Nathalie Dessay, Christophe Honoré, Jul, Douglas Kennedy, Michel-Edouard Leclerc, Thierry Marx, Patrick Pelloux, Edwy Plenel, Joël de Rosnay, San Severino, Anne Sinclair, Philippe Tesson, Philippe Vandel, Jacques Weber, Ariel Wizman...
voir la fiche du livre
20.50 €

Le cercle des illusionnistes

Michalik Alexis

En 1984, alors que se déroule le championnat d'Europe des Nations, Décembre vole un sac dans le métro. Dans le sac, il trouve la photo d'Avril jolie. Il la rappelle, ils se rencontrent dans un café. Il va lui raconter l'histoire de Jean-Eugène Robert-Houdin, horloger, inventeur, magicien du XIXe siècle.Cette histoire les mènera tous deux sous le coffre de la BNP du boulevard des italiens, dans le théâtre disparu de Robert-Houdin, devant la roulotte d'un escamoteur, derrière les circuits du Turc mécanique, aux prémices du kinétographe, et à travers le cercle des illusionnistes.
voir la fiche du livre
10.00 €

RIEN N'EST NOIR

BEREST, CLAIRE

Plus qu'un roman , de la lave en fusion ! Un ouragan de mots , dévastateur qui transcende notre perception de nous même . Deux existences écrasées par leur destin . Ce livre unique , nous raconte la vie, plutôt , la passion créatrice et dévastatrice de Frida Kalo et Diégo Rivera , monstres sacrés de la peinture mondiale .Ce ne sont plus des êtres humains mais deux volcans en eruption permanente qui fracassent les conventions sociales et artistiques avec une démesure impressionnante . Ce roman , ce sont deux êtres dominés par la rage de vivre , d'aimer jusqu'à la folie et de créer jusqu'à l'inconcevable .C'est l'histoire d'une jeune femme , belle , amoureuse , victime d'un effroyable accident .Celle qui jouait jusqu'alors avec son corps devient une femme , victime toute sa vie des pires souffrances , emprisonnée , comme dans un cercueil par un corset de fer , menacée a chaque instant par la mort .Elle passera la moitié de sa vie à l'hopital à se faire charcuter comme si elle étaitun bout de viande sur l'étal d'un boucher . C'est l'histoire d'une jeune fille à la colonne vertébrale fracturée en trois endroits , aux cotes cassées , au pied droit broyé et à l'abdomen transpercé du coté gauche jusqu'au vagin par une barre de fer , hypothéquant son avenir de mère . Sa vie est une suite de rechutes accompagnée de douleurs maximales, par le désespoir , la solitude , la colère , la révolte , l'abandon , la hargne ...Mais qu'à cela ne tienne , elle provoque , se rebelle , maitresse absolue de ses sens , indécente séductrice perclue de gémissements Diégo , lui est un ogre , corps pachidermique à la Orson Wells , célébrissime monstre sacré de la peinture mexicaine , novateur incontesté . Insatiable assoiffé de sexe qui malgré sa "laide lourdeur " déclenche une irrésistible attirance sexuelle sur la gente féminine , sorte de symbole exacerbé de l'érotisme masculin , accumulant ainsi un nombre improbale de conquètes .Il n'aime pas les femmes , il les bouffe au grand désespoir de Frida . Ce roman en plus d'être l'histoire de leur vie artistique , leurs voyages aux USA et à Paris est surtout l'histoire d'une rencontre hors norme , hors des sentiers battus et de la bienséance et du conformisme . C'est elle qui décide !! elle l'inconnue , elle le veut !!sans complexe , en égale , rouleau compresseur se moquant qu'il soit une idole d'un peuple ! entre eux , tout sera disproportionné , la passion , le sexe , la haine , le talent contre toute logique , il succombe ! commence ainsi une histoire d'amour titanesque , aux rebondissements tragiques, baignée par l'alcool , le sexe et le génie . Avec eux , ce livre fusille les tabous et les pudeurs . L'auteur n'écrit pas , elle hurle leur démesure .Tout y est géant , monstrueux , gigantesque , dévastateur, violentes beautés et souffrances absolues .LIVRE UNIQUE , dévorant , effrayant , ravageur , à la limite de la folie , il malmène , impressionne comme ses personnages .Cette femme et cet homme sont en fusion permanente comme le style de ce roman . c'est aussi l'histoire d'un des moments artistiques les plus novateurs du XX ème siècle pendant lequel deux génies vont bousculer l'art conventionnel ou une femme va peindre comme on ne l'a jamais fait jusque la . Avec ses toiles si différentes elle va ouvrir la fenêtre sur ce que les femmes ont de plus secret et de plus intime .Et puis il y a ces scènes inoubliables , inconcevables d'intensité et de force jusqu'à la nausée , sorte d'arrêts sur image , de ralentis pour mieux vous fasciner ! insoutenable comme celle ou elle perd son bébé dans des conditions effroyables . Surréaliste comme celle de l'incinération de Frida et du désespoir invraisemblable de Diégo allant jusqu'au grotesque .CE ROMAN RARE est un hurlement de passion, d'amour démesuré de colère , de révolte portraitsincandescent de de deux êtres qui transcendèrent la vie et essayèrent de vivre ... LIBRE !!! Ce livre est pour moi un des grands moments littéraires de cette année 2019 .
voir la fiche du livre
19.50 €

D'ACIER

AVALLONE, SILVIA

Découvrez D'acier, le livre de Silvia Avallone. Il y a la Méditerranée, la lumière, l'île d'Elbe au loin. Mais ce n'est pas un lieu de vacances. C'est une terre sur laquelle ont poussé brutalement les usines et les barres de béton. Depuis les balcons uniformes, on a vue sur la mer, sur les jeux des enfants qui ont fait de la plage leur cour de récréation. La plage, une scène idéale pour la jeunesse de Piombino. Entre drague et petites combines, les garçons se rêvent en chefs de bandes, les filles en starlettes de la télévision. De quoi oublier les conditions de travail à l'aciérie, les mères accablées, les pères démissionnaires... Anna et Francesca, bientôt quatorze ans, sont les souveraines de ce royaume cabossé. Ensemble, elles jouent de leur éclatante beauté, rêvent d'évasion et parient sur une amitié inconditionnelle pour s'emparer de l'avenir.
voir la fiche du livre
12.50 €

LE PAYS DES AUTRES

SLIMANI, LEILA

En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s'éprend d'Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l'armée française. Après la Libération, elle quitte son pays pour suivre au Maroc celui qui va devenir son mari. Le couple s'installe à Meknès, ville de garnison et de colons, où le système de ségrégation coloniale s'applique avec rigueur. Amine récupère ses terres, rocailleuses ingrates et commence alors une période très dure pour la famille. Mathilde accouche de deux enfants : Aïcha et Sélim. Au prix de nombreux sacrifices et vexations, Amine parvient à organiser son domaine, en s'alliant avec un médecin hongrois, Dragan Palosi, qui va devenir un ami très proche.Mathilde se sent étouffée par le climat rigoriste du Maroc, par sa solitude à la ferme, par la méfiance qu'elle inspire en tant qu'étrangère et par le manque d'argent. Les relations entre les colons et les indigènes sont très tendues, et Amine se trouve pris entre deux feux : marié à une Française, propriétaire terrien employant des ouvriers marocains, il est assimilé aux colons par les autochtones, et méprisé et humilié par les Français parce qu'il est marocain. Il est fier de sa femme, de son courage, de sa beauté particulière, de son fort tempérament, mais il en a honte aussi car elle ne fait pas preuve de la modestie ni de la soumission convenables. Aïcha grandit dans ce climat de violence, suivant l'éducation que lui prodiguent les Soeurs à Meknès, où elle fréquente des fillettes françaises issues de familles riches qui l'humilient. Selma, la soeur d'Amine, nourrit des rêves de liberté sans cesse brimés par les hommes qui l'entourent. Alors qu'Amine commence à récolter les fruits de son travail harassant, des émeutes éclatent, les plantations sont incendiées : le roman se clôt sur des scènes de violence inaugurant l'accès du pays à l'indépendance en 1956.Inspiré par l'histoire de la grand-mère de Leïla Slimani, le récit est à la fois dense et haletant. Les nombreux personnages sont peints avec une finesse remarquable. Tous vivent dans « le pays des autres » : les colons comme les indigènes, les soldats comme les paysans ou les exilés. Les femmes vivent dans le pays des hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation. Tous sont déchirés entre des traditions immuables et le désir de modernité. L'accession du Maroc à l'indépendance est vue à travers ces destins attachants. La réalité ambiguë de la colonisation est parfaitement disséquée, comme celle de la condition féminine, sans manichéisme. Après deux romans au style clinique et acéré, Leïla Slimani se révèle une romancière de grande amplitude, capable de faire vivre une époque et ses acteurs avec humanité, justesse, et un sens très subtil de la narration. Un roman magnifique.
voir la fiche du livre
20.00 €