Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

La TV Griffe Noire... tout un programme !
Gérard Collard

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard
Marina Carrère

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard
Saint-Maur en poche LCI

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
Gérard Collard France 5

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
David Medioni

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info
Jean-Edgar Casel

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Livres Art, Cinéma & Musique - Beaux Livres Art

Osterwold Tilman - POP ART - JU

POP ART - JU

Osterwold Tilman

Editeur : Taschen
Date de parution :

ean : 9783836520089

20,00 €
Arrivé à son apogée dans les années 1960, le Pop Art débuta comme une révolte contre l'approche majoritaire de l'art et de la culture et se mua en une interrogation globale sur la société moderne, la culture consumériste et le rôle de l'artiste et de son oeuvre. La provocation première des artistes de ce mouvement fut de défier les canons artistiques ou la notion d'originalité en intégrant dans leurs oeuvres l'iconographie produite par la grande distribution. Qu'il s'agisse de slogans publicitaires, des visages les plus célèbres de Hollywood, de personnages empruntés aux comic strips ou aux emballages de produits de consommation, Robert Rauschenberg, Claes Oldenburg, Andy Warhol et Roy Lichtenstein ont sciemment reproduit les images quotidiennes et triviales de la culture populaire. Dans le même temps, le Pop Art a réduit le rôle accordé à l'individu et remis en question la notion d'originalité en déployant des techniques de production de masse comme la sérigraphie. Telle une galerie de miroirs, les oeuvres qui résultèrent de cette démarche interrogent à la fois les idéaux et les aspirations de la culture contemporaine et sa part de simulacre, quand images, substituts et représentation en viennent à définir une expérience de la "réalité". Dans ce livre, Tilman Osterwold se penche sur les styles, les sources et les vedettes du phénomène Pop Art. De l'esthétique empruntée aux comics d'un Lichtenstein aux portraits de Marilyn par Warhol, il explore la façon dont ce mouvement a remis en cause les icônes de son temps pour produire les siennes propres.