Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Divers Litterature


ETES ANGLAIS (LA SAGA DES CAZALET I)

HOWARD E J.

Juillet 1937. À Home Place, au coeur du Sussex, jardiniers, femmes de chambre et cuisinière sont sur le pont. La Duche orchestre le ballet des domestiques avant l'arrivée de ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes. Où dormira Clary, adolescente mal dans sa peau en plein conflit avec sa belle-mère? Quelle robe portera Villy, ancienne ballerine désormais mère au foyer? Polly, terrorisée à l'idée qu'une guerre éclate, s'entendra-t-elle avec sa cousine Louise qui rêve de devenir actrice? Rachel, la seule fille de la Duche, trouvera-t-elle un moment pour ouvrir la précieuse lettre de son amie Sid? Non-dits, chamailleries, profonds chagrins... Aux préoccupations des adultes font écho les inquiétudes des enfants, et à la résilience des femmes, qu'elles soient épouses, fillettes ou domestiques, répond la toute-puissance - ou l'impuissance - des hommes. L'été regorge d'incertitudes mais, sans l'ombre d'un doute, une nouvelle guerre approche : entre pique-niques sur la plage et soirées auprès du gramophone, il faudra inventorier lits de camp et masques à gaz.
voir la fiche du livre
24.00 €

LETTRE D'AMOUR SANS LE DIRE

STHERS, AMANDA

Alice a 48 ans, c'est une femme empêchée, prisonnière d'elle-même, de ses peurs, de ses souvenir douloureux (origines modestes, native de Cambrais, séduite et abandonnée, fille-mère, chassée de chez elle, cabossée par des hommes qui l'ont toujours forcée ou ne l'ont jamais aimée). Ancienne professeur de français, elle vit dans ses rêves et dans les livres auprès de sa fille, richement mariée et qui l'a installée près d'elle, à Paris.Tout change un beau jour lorsque, ayant fait halte dans un salon de thé, Alice est révélée à elle-même par un masseur japonais d'une délicatesse absolue qui la réconcilie avec son corps et lui fait entrevoir, soudain, la possibilité du bonheurCet homme devient le centre de son existence : elle apprend le japonais, lit les classiques nippons afin de se rapprocher de lui. Enfin, par l'imaginaire, Alice vit sa première véritable histoire d'amour. Pendant une année entière, elle revient se faire masser sans jamais lui signifier ses sentiments, persuadée par quelques signes, quelques gestes infimes qu'ils sont réciproquesLe jour où elle maitrise assez la langue pour lui dire enfin ce qu'elle ressent, l'homme a disparu..D'où la lettre qu'elle lui adresse, qui lui parviendra peut-être, dans laquelle elle se raconte et avoue son amour. Tendre, sensuelle, cette lettre est le roman que nous avons entre les mains : l'histoire d'un éveil. Ce qu'Alice n'a pas dit, elle l'écrit magnifiquement. Prête, enfin, à vivre sa vie.
voir la fiche du livre
14.50 €

LA CITADELLE

CRONIN A J.

Pour sa première affectation, le jeune médecin Andrew Manson découvre la frange industrielle du Royaume-Uni, abandonnée à son sort et accablée par la pauvreté. Le travail est pénible, pourtant Manson est bien décidé à accomplir au mieux sa mission : soigner. Des lugubres mines galloises aux quartiers chics de Londres, il lui faudra résister à l'incurie d'un système médical corrompu qui mettra à mal son intégrité. A sa parution en 1937, La Citadelle rencontra un énorme succès. Dans ce texte largement autobiographique, A. J. Cronin (1896-1981) trouve le parfait équilibre entre divertissement romanesque et critique sociale. On considère aujourd'hui qu'il a joué un rôle dans la création du National Health Service, l'équivalent britannique de la sécurité sociale. Un livre qui ne cherche pas autre chose que faire naître l'émotion et soulever l'indignation. Et il y parvient parfaitement. Télérama. Un roman qu'on ne lâche pas avant la dernière page. Le Figaro. Traduction de l'anglais (Ecosse) par Maurice Rémon, entièrement révisée par Michael Belano.
voir la fiche du livre
8.90 €

PEINDRE LA PLUIE EN COULEURS

TRAMIER, AURELIE

Morgane est une directrice de crèche solitaire et revêche qui ne supporte plus les enfants. A 37 ans, elle vit dans le rêve paisible de racheter une pension de luxe pour chiens. Tout vole en éclat lorsque sa soeur meurt dans un accident de voiture, lui laissant ses deux enfants en héritage. L'arrivée d'Eliott 10 ans, et de Léa, 6 ans, bouscule son quotidien maniaque et fait ressurgir un passé douloureusement enfoui.Les voix de Morgane et d'Eliott alternent dans ce roman pour nous tracer la reconstruction d'une femme blessée qui découvre la force de l'amour maternel.
voir la fiche du livre
19.90 €

UNE SOIF DE LIVRES ET DE LIBERTE

SKESLIEN CHARLES, JANET

Odile Souchet, vingt ans à peine, s'épanouit dans son travail à la Bibliothèque américaine de Paris, où elle côtoie la fameuse directrice Dorothy Reeder. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, la jeune femme risque de tout perdre, y compris sa chère Bibliothèque. Alors que les nazis envahissent Paris, Odile et ses amis s'engagent dans la Résistance avec leurs propres armes : les livres. Inspiré de la vie de ces amoureux des mots qui ont pris le risque d'aider leurs lecteurs juifs, Une soif de livres et de liberté explore la géographie des sentiments, les conséquences de choix irréversibles et nous enseigne comment le courage peut surgir en des lieux et circonstances inattendus.
voir la fiche du livre
21.90 €

LA DYNASTIE DES FORSYTE T.1 - LE PROPRIETAIRE

GALSWORTHY, JOHN

Intrigues dans la haute bourgeoisie anglaise sur trois générations. Un classique de la littérature anglaise  Le 15 juillet 1886, à l’occasion des fiançailles de sa petite-fille June avec l’architecte Philip Bosinney, le doyen de la famille Forsyte réunit, dans sa maison londonienne, tous ses proches. Soames, un Forsyte de la seconde génération, se rend à la réception accompagné d’Irène, sa très belle épouse. D’emblée, Irène et Bosinney se plaisent. Soames charge le jeune architecte de lui construire une belle demeure à proximité de Londres. Irène, qui ne s’est jamais vraiment éprise de Soames, nit par lui avouer l’amour qu’elle porte à Bosinney ; de son côté, l’architecte rompt ses fiançailles avec June. Ivre de jalousie et blessé dans son orgueil, Soames va intenter un procès à Bosinney, compromettant ainsi sa situation financière, et exercer de façon impitoyable ses droits conjugaux. Premier tome d’une fresque courant de l’ère victorienne à l’entre-deux-guerres, ce roman met en relief le caractère familial essentiel des Forsyte, ce « quelque chose d’indestructible » qu’est l’instinct de propriété.

voir la fiche du livre
8.80 €

LES DERACINES

BARDON CATHERINE

A Vienne, en 1932, au milieu du joyeux tumulte des cafés et de l'opéra, Wilhelm, journaliste, rencontre Almah, la femme de sa vie. L'antisémitisme enfle, et, après l'Anschluss, la violence quotidienne les terrifie. Myriam, la soeur de Wilhelm est partie aux Etats-Unis ; leurs parents, eux, ne peuvent quitter leur pays natal. Déchiré, mais bien décidé à sauver Almah et leur jeune fils, Wilhelm se résout à fuir l'Autriche. Suisse, 1939. Dans un camp de réfugiés, le jeune couple et leur petit Frederick sont bloqués, leurs passeports ne sont pas en règle. La situation semble inextricable jusqu'à ce qu'un homme leur offre une porte de sortie : fonder un kibboutz en République dominicaine. Pour complaire aux Américains, le dictateur local, Trujillo, a en effet offert 100 000 visas à des Juifs en provenance du Reich. Les \" exilés volontaires \" débarquent sur la côte nord de l'île, au milieu de la jungle tropicale. Là, tout est à construire, une ville et une vie. Wilhelm et Almah devront apprendre à travailler sous un soleil de feu et à jouir d'une vie simple, loin de l'effervescence autrichienne. Ce sera pour eux l'occasion, peut-être, de se réinventer et de prendre racine. Fondée sur des faits réels et des témoignages, cette fresque au souffle romanesque admirable révèle un pan méconnu de l'histoire mondiale. Elle parle du sort des individus pris dans les turbulences du temps, de la perte des rêves de jeunesse, de la douleur de l'exil et de la quête des racines.
voir la fiche du livre
9.50 €

LE ROUGE N'EST PLUS UNE COULEUR

PRICE, ROSIE

Le rouge n'est plus une couleur raconte l'histoire d'une amitié qui naît à l'université, lorsque Kate rencontre Max. Ils viennent de milieux sociaux très différents, apprennent à se connaitre de jour en jour puis se rapprochent jusqu'à partager une complicité quasi-fusionnelle. La famille de Max fascine Kate, une famille anglaise aisée et cultivée - la mère de Max est une réalisatrice de tout premier plan - qui lui réserve un accueil chaleureux à chaque fois qu'elle évite de rentrer chez sa propre-mère, une ancienne alcoolique.Mais Le rouge n'est plus une couleur est également un grand roman sur une vie que quelques minutes suffisent à briser. Lors d'une fête d'anniversaire chez les parents de Max, le cousin de ce dernier conduit Kate dans une chambre et profite de la sidération de celle-ci pour la violer. Elle n'ose pas crier et ferme les yeux afin de ne plus voir le ruban rouge cousu à l'intérieur du col de son agresseur, Lewis. À partir de ce soir-là, le rouge n'est plus une couleur pour Kate. Le souvenir de ce viol et son nouveau rapport au monde la murent dans le silence. La honte, la peur et le dégoût l'empêchent de dire quoi que ce soit pendant plusieurs semaines. Puis Kate va commencer à mettre des mots sur cet événement, à donner des indices sur ce qu'il s'est passé à son entourage et notamment à Max, sans pour autant nommer Lewis. Mais lorsque la vérité est sur le point d'être révélée, la tension monte et les réactions divergent face aux révélations qui risquent de faire éclater la famille..Ce premier roman de Rosie Price est un ouvrage bouleversant. La jeune auteure britannique joue avec les codes du roman social anglais et explore la psychologie de ses personnages sans concession, dans ce texte d'une maîtrise incroyable. Le rouge n'est plus une couleur est un livre nécessaire qui annonce la naissance d'une écrivaine britannique majeure.
voir la fiche du livre
24.00 €

ERIKA SATTLER

BEL, HERVE

« Il lui était apparu d'abord quelconque, avec sa moustache et son uniforme terne, gris ou vert, devant son pupitre. Puis il avait parlé. Non, d'abord, il était resté silencieux, les bras croisés, les sourcils froncés, tournant lentement la tête, comme un maître qui attend que ses élèves se taisent. La rumeur s'était tue d'elle-même. Alors il avait commencé à parler. Des phrases prononcées lentement, d'une voix douce. Un adagio en quelque sorte, le début lent, presque inaudible d'un quatuor à cordes, qui forçait les auditeurs à encore plus de silence pour comprendre ce qu'il disait. Soudain, le ton était monté, sa voix avait pris une puissance inattendue. Ce qu'il disait avait fini par n'avoir plus d'importance. La voix réveillait en elle des émotions presque musicales, toutes sortes de sentiments, colère, exaltation, tristesse, et joie, une joie indescriptible. On croyait Hitler et on voyait presque ce qu'il annonçait. Cet homme était habité, porteur d'un message extraordinaire. Les gens l'écoutaient bouche-bée, les émotions de chacun excitant celles de l'autre.Erika avait seize ans. Elle était rentrée chez elle transformée. Elle serait national-socialiste. »Janvier 1945. Les Russes approchent de la Pologne. Sur les routes enneigées, Erika Sattler fuit avec des millions d'autres Allemands. La menace est terrible, la violence omniprésente. Pourtant, malgré la débâcle, Erika y croit encore : l'Allemagne nazie triompheraDans ce livre puissant, dérangeant et singulier, Hervé Bel brosse le portrait d'une femme qui se rêve en parfaite ménagère national-socialisteLa « banalité du Mal » dans sa glaçante vérité.
voir la fiche du livre
20.90 €