Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Concours, Droit & Informatique - Livres Sciences humaines

WALLACE-WELLS, DAVID - LA TERRE INHABITABLE

LA TERRE INHABITABLE

WALLACE-WELLS, DAVID

Editeur : ROBERT LAFFONT
Date de parution :

ean : 9782221245613

21,00 €
"Si votre inquiétude face au réchauffement climatique se résume à une crainte de la montée du niveau de la mer, vous ne faites qu'effleurer la surface des catastrophes à venir. En Californie, les feux de forêt sévissent maintenant toute l'année, détruisant des milliers d'habitations. Les inondations déplacent des dizaines de millions de personnes chaque année dans le monde. Sans une révolution dans la façon dont des milliards d'êtres humains mènent leur vie, d'immenses parties de la Terre pourraient devenir inhabitables et d'autres très inhospitalières dès la fin du siècle.David Wallace-Wells voyage dans notre futur proche. Il met en lumière les problèmes climatiques : pénuries alimentaires, réfugiés climatiques, etc. Mais, surtout, il démontre brillamment comment le réchauffement aura des conséquences directes sur presque tous les aspects de la vie humaine, sur la vie politique et culturelle des nations, sur le sens de l'Histoire.La Terre inhabitable est à la fois une méditation sur la dévastation que nous avons provoquée et un appel passionné à l'action. De même que le monde a été amené au bord de la catastrophe en l'espace d'une vie, la responsabilité de l'éviter appartient maintenant aux jeunes générations."