Fermer
Chargement...

1 /

    Chargement...

Lundi

  • La chronique de Gérard Collard

Mardi

  • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
  • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche

Mercredi

  • La chronique de Jean Casel
  • La chronique de Gérard Collard

Jeudi

  • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
  • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI

Vendredi

  • La chronique de Gérard Collard
  • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5

Samedi

  • La chronique de David Medioni
  • Les références des livres présentés
    dans "A livre ouvert" sur France Info

Dimanche

  • La chronique de Jean-Edgar Casel

Arts - Divers Arts

HANSEN, EMMA  - LA PEINTURE ESPAGNOLE 1665-1920

LA PEINTURE ESPAGNOLE 1665-1920

HANSEN, EMMA

Editeur : PLACE VICTOIRES
Date de parution :

ean : 9782809916980

39,95 €
La peinture espagnole est à son apogée au XVIIe, c'est ce que l'on nomme l'âge d'or.La décadence de la peinture commença sous le règne de Charles II, aucun artiste n'est remarqué en cette période. La fin du XVIIe ne produisit qu'un artiste de talent, Carreño. Ferdinand VI établit à Madrid une Académie de peinture, d'architecture et de sculpture. Raphaël Mengs est nommé par Charles III, en 1761, surintendant général des beaux-arts. Un de ses élèves, Luis Paret y Alcazar, peint avec talent des paysages, des ports espagnols et d'agréables sujets d'intérieur. Admiré pour ses gravures, le peintre espagnol Francisco de Goya est un artiste majeur de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Figure du préromantisme, Goya a marqué l'art par son originalité. Après sa mort, les peintres reviennent aux sujets populaires. Dans la seconde moitié du XIXe, une nouvelle période s'est alors ouverte au cours de laquelle la peinture d'histoire retrouve ses lettres de noblesse. Quant à la peinture de genre et de paysage, les artistes Mariano Fortuny et Zamacoïs deviennnent célèbres. Plusieurs artistes espagnols obtinrent des récompenses à l'Exposition universelle de 1889. Enfin, au début du XXe, la peinture espagnole entre dans le modernisme. Avec le nom de Modernisme on désigne la période de l'histoire de l'art située entre l'impressionnisme et le premières avant-gardes

Du même auteur

LA PEINTURE ESPAGNOLE - 1200 A 1665
39,95 €
Ajouter au panier