C'est qui ceux-là ?!
Bienvenue dans
l'épicerie du livre ! Fermer

Un livre vous intéresse ? Retrouvez sa fiche grâce à cette zone de recherche !

Votre compte Votre compte
Précédent
Suivant
Passer à la caisse
Votre panier
(vide)
Chargement...

Précédent 1 / Suivant
    La TV Griffe Noire... tout un programme !
    Gérard Collard

    Lundi

    • La chronique de Gérard Collard
    Marina Carrère

    Mardi

    • La chronique de Marina Carrère d'Encausse
    • Les déblogueurs à Saint-Maur en Poche
    Gérard Collard et Jean-Edgar Casel

    Mercredi

    • La chronique de Jean Casel
    • La chronique de Gérard Collard
    Saint-Maur en poche LCI

    Jeudi

    • Les plateaux de Saint-Maur en Poche
    • Les références des livres présentés dans "Les coups de coeur des libraires" sur LCI
    Gérard Collard France 5

    Vendredi

    • La chronique de Gérard Collard
    • Les références des livres présentés dans "Le magazine de la santé" sur France 5
    David Medioni

    Samedi

    • La chronique de David Medioni
    • Les références des livres présentés
      dans "A livre ouvert" sur France Info
    Jean-Edgar Casel

    Dimanche

    • La chronique de Jean-Edgar Casel

    Histoire Histoire - Romans

    <<< retour à l'accueil

    L'Ancien Régime

    Bégaudeau François

    Editeur : Steinkis éditions
    Date de parution : 23/03/2016

    12,00 €
    Statut
    Commandable
    Bégaudeau François - L'Ancien Régime
    Le 6 mars 1980, l’Académie française accueillit en son sein Marguerite Yourcenar. Ce fut un événement, comme l’atteste la présence de l’épouse de Valery Giscard d’Estaing dont même le fils aurait pu venir s’il n’avait eu un tournoi de polo. On se précipita. On se bouscula au premier rang. Certains se provoquèrent en duel. D’autres apportèrent des macarons. C’est que, pendant plus de trois siècles, l’Institut créé par Richelieu n’avait admis aucune femme. Ce n’était pas mauvaise volonté ou bas conservatisme de la part des immortels. C’est juste qu’ils n’y avaient jamais songé. Comment donc aurait-on pu vouloir changer la donne, alors qu’elle n’avait changé ? On avait eu la magnanimité d’intégrer des noms féminins dans le dictionnaire, c’était déjà bien assez. Et puis les académiciens avaient mieux à faire. Ils avaient à inventer le français et, du même coup, la France.

    Du même auteur

    MOLECULES
    19,50 €
    Ajouter au panier
    La politesse
    19,50 €
    Ajouter au panier
    UN DEMOCRATE : MICK JAGGER 1960-1969
    5,90 €
    Ajouter au panier
    Précédents Suivants

    Création du site : Adrien Tripet & Franck Masliah
    Développement : TMIC Ellipses